Les radiolaires

Représentation de radiolaires spumélaires et nasselaires tiré de Manuel de Paléontologie Animale de Léon Moret chez les éditions Masson et Cie.

Radiolarites du Col de St.-Colombano (Corse) faisant partie de la série ophiolitique de la Nappe de Balagne.

 

Un important groupe de micro-fossiles est représenté par les radiolaires faisant partie de la classe des Actinopodea, protistes à pseudopodes longs et rayonnants supportés par des piquants ou axopodes. La sous-classe des radiolaires polycystines sont des animaux hétérotrophes vivant en symbiose avec des algues photosynthétiques, les zooxantelles. Ces animaux ont un squelette solide siliceux. 

Ces animaux marins pélagiques sont connus dès Précambrien. Une biozonation est utilisée dès le Trias. Ils vivent dans une tranche d'eau entre 50 et 150 mètres de fond en domaine océanique. En mourant, ils se déposent au fond des océans où ils forment des roches compactes appelées radiolarites, de couleur rougeâtre siliceuse. 

On peut diviser les radiolaires en deux groupes; les Spumélaires sphériques et les Nasselaires. Les Spumélaires ont une capsule centrale perforée treillissé et des épines radiaires. Le squelette soutient une mousse de cytoplasme amenée et portée par les épines et axopodes. Le Nasselaires forment des des sortes de nasses assez caractéristiques.

 

    Accueil Retour