Le Toarcien du Jura, d'une quarantaine de mètres d'épaisseur, débute, à la base, par les schistes cartons puis se poursuit soit par les alternances micasées à bancs durs, soit par les calcaires marneux à oolithes ferrugineuses.

      La formation des Schistes cartons ou Schistes à Posydomyes, d'à peine quelques mètres d'épaisseur, est constituée de schistes noirs, en feuillets lisses, légèrement micacés. Ces schistes reposent directement sur la Dalle échinodermique ferrugineuse du Domérien supérieur. 

     Ils contiennent de nombreuses Posidonomya (Steinmannia) bronni, intercalés avec des calcaires marneux noirs à Belemnites (Dactyloteuthis), Pectinidés. La faune comprend de nombreuses ammonites aplaties dont Dactylioceras annulatum, D. tenuicostatum, Lioceras subplanatum, L. lythense, Harpoceras falciferum et H. serpentinum.

     Ces schistes appartiennent aux zones à Tenuicostatum et à Serpentinum.

     La formation des Alternances micacées à bancs durs, épaisse de plus de 10 mètres, est formées de bancs calcaires foncés, de 30 à 50 centimètres d'épaisseur, alternant avec des interbancs marno-micacés sombres de même épaisseur. 

     Ces calcaires livrent les ammonites Coeloceras mucronatum, C. raquinianum, C. crassum, C. subarmatum, Lioceras lythense, Lioceras subplanatum, Hildoceras bifrons et Haugia variabilis; les bélemnites Belemnites irregularis, B. tripartitus; les bivalves Pecten paradoxus, Nucula hammeri, N. subovalis, Inoceramus dubius, et le gastéropodeTrochus subduplicatus

     Il datent donc du Toarcien moyen et plus précisément des zones à Bifrons et Variabilis.

     Au sommet, se sont les calcaires marneux à oolithes ferrugineuses faisant passage à l'Aalénien. Ces oolithes sont riches en Pectinidés, Belemnites (Belemnites tripartitus) et Ammonites dont  Hammatoceras insigne, H. fasciatum, Paroniceras sternale, Lytoceras germain, L. jurense, Grammoceras striatulum, Grammoceras thouarcense, G. saemanni, G. striatulum, Pseudogrammocerasquadratum, P. fallaciosum , Polyplectus discoïdes.

   Ces calcaires sont attribués aux zones à Thouarsense et Dispansum.

 

   

 

Sources:

Bichet V. et M. Campy (2008).- Montagnes du Jura. Géologie et paysages.- NEO éditions.

Caire A. (1970).- Notice de la carte géologique Salins-les-Bains au 1:50000.- BRGM.

Meyer M. (1995).- Géologie du "diapir" de Champfromier et stratigraphie de Lias (Ain, France).- Section des sciences de la Terre, dép. de géol. et de pal., UNIGE.